20 mai 2016

WGT 2016 – Jour 3

Voilà, nous avons passé le cap de la moitié du festival, c’est dimanche…. voilà pourquoi nous avons décidé de faire une petite promenade dans le centre de Leipzig pour finir la journée sur une bière dans le Moritzbastei, une ancienne fortification de la ville désormais reconvertie en centre culturel. Durant le WGT c’est aussi un lieu où se déroulent de nombreuses soirées à tendance plutôt électro. Nous profitons ainsi du bar sous-terrain pour faire le point et dresser la liste de nos objectifs : Bestial Mouths, Parade Ground, Sixth June et la Gothic Pogo party.

Day 3, c’est parti pour le Gothic Pogo

20160515_194218 En premier lieu nous prenons la direction du VolksPalast pour aller voir Bestial Mouths, un groupe américain dont le registre est plutôt expérimental et indéfinissable. Je vous laisse donc écouter via le lien ci-dessus pour vous faire votre propre avis.

Voilà fini pour le WGT aujourd’hui, puisque nous prenons la direction d’un autre festival au sein de la même ville : le Gothic Pogo. Ce dernier fête sa 11ème édition et présente 3 groupes chaque soir puis des soirées animées par des Dj’s internationaux. Les lieux sont sympas, bien décorés et dotés d’une petite taverne Vegan bien sympathique. Les concerts débutent par Zwarte Poëzie, groupe plutôt rock venu de Hollande qui n’hésite pas à reprendre certains classiques de l’électro à la guitare (Das Model).

20160516_003056

S’en suit Parade Ground, groupe EBM plutôt mythique des années 80 dont beaucoup connaissent au moins Gold Rush qui a fait leur succès à l’époque. Même si les années ont fait leur effet, autant dire que j’étais tout de même heureux de pouvoir les voir un jour. Venir au Gothic Pogo était l’occasion toute trouvée.

Cela étant, nous étions surtout venu pour voir Sixth June et là je dois bien dire que je n’ai pas été déçu. Lidija Andonov & Laslo Antal assurent, la voix de Lidija est juste parfaite, et le son va crescendo emballant la salle. Nous avons terminé ce dimanche sur du bonheur pur. Enfin presque, puisque s’en est suivi la soirée du GP partagée entre une salle plutôt rock/synthwave et une salle minimalWave le tout mâtiné de GinTonic.

Voilà c’était dimanche, 5h00, 4 concerts, 8 bornes, et plusieurs GinTonic.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*